Geomatica

The Journal of Geospatial Information Science, Technology and Practice


Geomatics Standardization at a Glance
Coup d’œil sur la normalisation en géomatique


Jean Brodeur, Président/Chair CAC-ISO/TC 211
C. Douglas O’Brien, Président/Chair CGSB-CoG

Sharing and using geographic information appropriately has always been a concern of the geographic information community in Canada. As such, standards have always be recognized an underpinning to share and use geographic information correctly between data producers and users. Canada has been a pioneer in the development of standards in geomatics (e.g., CCOGIF, MDIF, DIGEST, S57/DX-90, SAIF …) and has now reached three decades of history in geomatics standardization. During most of this time the development and adoption of standards in geomatics has been handled by the Committee on Geomatics of the Canadian General Standards Board (CGSB-CoG) and Canadian Advisory Committee to ISO/TC211 (CAC-ISO/TC 211).

The purpose of standards in geomatics is multi-facetted. First, standards support the understanding and usage of geographic information. Second, they enable interoperability of geospatially enabled computer systems and information, i.e. availability, access, integration, and sharing of geographic information. Third, they define the foundation for the establishment of geospatial data infrastructures at local, regional, or global level. Finally, they contribute to a unified approach to address global, ecological, and humanitarian problems as well as sustainable development.

Geomatics standards specify methods, tools and services for geographic data management as well as for acquiring, processing, analyzing, accessing, presenting and transferring such data in digital/electronic form between different users, systems and locations. The ISO/TC 211 program of work has covered over 60 projects (see http://www.isotc211.org/pow_all.htm), about 40 of them are completed which include around 30 international standards, 4 technical specifications and several reports. CGSB-CoG has endorsed 16 of the international standards, and others will be considered to be added on an annual basis. GeoConnections has also endorsed a number of standards and the Treasury Board of Canada Secretariat is processing ISO19115:2003 on geographic metadata and ISO19128:2005 on Web Map Server (WMS) to become Federal Government Information Management Standards 40 and 41, respectively.

Geographic information metadata is a subject of prime importance for interoperability and the development of geospatial data infrastructure. It allows the description, the inventory, the discovery, the retrieval, the dissemination, and the appropriate use of geographic information resources as well as enables collaboration. During the last two years, CGSB-CoG and ANSI/INCITS-L1 (the Unites States counterpart to CGSB-CoG) have cooperated closely in developing the North American Profiles of ISO19115:2003 – Geographic Information – Metadata (also called NAP – Metadata). NAP – Metadata constitute the Canada and United-States alignment to ISO19115:2003 and fulfills the requirements of both countries. It consists of a subset of ISO19115:2003 metadata items with additional mandatory conditions, a reviewed set of code lists, and addresses multilingual requirements. The document version 1.1 was balloted at the end in fall 2007 in both countries and results were positives. The document is currently in the final process to become CGSB and ANSI standards simultaneously and is foreseen as the next version of the US FGDC “Content Standard for Digital Geospatial Metadata” standard.

On January 24, 2008, CGSB-CoG, CAC- ISO/TC211, the Treasury Board of Canada Secretariat, and GeoConnections held a “Seminar on Canadian and International Standards in Geographic Information / Geomatics” . Jean Thie of the Canadian Institute of Geomatics acted as the moderator. The seminar reported on existing Canadian and international standards in geographic information, provided an understanding of their implementation and benefit for interoperability, engaged stakeholders into their adoption, identified current and future requirements, and contributed in further development of standards for sustainable geographic data management in Canadian departments and for the Canadian Geospatial Data Infrastructure (CGDI). Over 50 people participated to the seminar. At the end of the day, stakeholders and participants contributed in sketching elements of main interest in a road map following three axes: (1) national and international standards, (2) Treasury Board of Canada Secretariat, and (3) GeoConnections.

The progress in geomatics standards is remarkable in many ways nationally and internationally. Geomatics standards constitutes an infrastructure for interoperability of geographic information from the local to the global level. The next challenges will be to enhance awareness of these standards, develop best practices, develop collaboration and better address the information content, i.e. the thematic and semantic level. This sets up the table for a stimulating future, and makes progress in the right direction towards standards based interoperability!

 


The development of the Geomatics Standards Road Map was facilitated by jean Thie, at the time Executive Director of the Canadian Institute of Geomatics and Editor-in-Chief of Geomatica.

larger version of roadmap


Le partage et l’utilisation de l’information géographique de manière appropriée ont toujours été des préoccupations de la communauté de l’information géographique du Canada. À ce titre, les normes ont toujours été reconnues un fondement pour partager et utiliser l’information géographique correctement entre les producteurs et les utilisateurs de données. Le Canada a été un pionnier dans le développement de normes en géomatique (ex. CCOGIF, MDIF, DIGEST, S57/DX-90, SAIF …) et a maintenant trois décennies d’histoire derrière lui. La plupart du temps, le développement et l’adoption de normes en géomatique a été sous la responsabilité du comité sur la géomatique de l'Office des normes générales du Canada (CG-ONGC) et du Comité consultatif canadien à l’ISO/TC 211 (CCC-ISO/TC 211).

L’objet des normes en géomatique est multiple. Premièrement, les normes supportent la compréhension et l’utilisation de l’information géographiques. En deuxième lieu, elles permettent l’interopérabilité des systèmes informatiques et de l’information qui sont spécialisés en matière géospatial, i.e. disponibilité, accès, intégration, et partage de l’information géographique. En troisième lieu, elles définissent les bases pour établir les infrastructures de données géospatiales au niveau local, régional ou global. Enfin, elles contribuent à une approche unifiée pour aborder les problèmes globaux, écologiques et humanitaires en plus du développement durable.

Les normes en géomatique spécifient les méthodes, les outils et les services pour la gestion des données géographiques ainsi que pour l’acquisition, le traitement, l’analyse, l’accès, la présentation et le transfert de telles données sous forme numérique/électronique entre différents utilisateurs, systèmes et endroits. Le programme de travail de l’ISO/TC 211 a couvert plus de 60 projets (voir http://www.isotc211.org/pow_all.htm) desquels quelques 40 sont complétés dont environ 30 normes internationales, 4 spécifications techniques, et plusieurs autres rapports. L’ONGC-CoG a approuvé 16 normes internationales et d’autres seront considérées pour être ajoutées sur une base annuelle. GéoConnexions a aussi approuvé un certain nombre de ces normes (http://geoconnections.org/fr/communities/developers/standards/indexToSpecs) et le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada traite présentement l’ISO19115:2003 sur les métadonnées géographiques et l’ISO19128:2005 sur les interfaces de carte du serveur Web (en anglais Web Map Server, WMS) pour devenir les normes 40 et 41du gouvernement fédéral sur l'information et la technologie (http://www.tbs-sct.gc.ca/its-nit/index_f.asp), respectivement.

Les métadonnées en information géographique est un sujet d’importance primordiale pour l’interopérabilité et le développement d’infrastructure de données géospatiales. Elles permettent la description, l’inventaire, la découverte, l’extraction, la dissémination et l’utilisation de manière appropriée de ressources en information géographique ainsi que la collaboration. Durant les deux dernières années, CG-ONGC et l’ANSI/INCITS-L1 (l’équivalent des États-Unis du CG-ONGC) ont coopéré étroitement au développement du Profil nord américain de l’ISO19115:2003 – Information géographique – Métadonnées (appelé aussi PNA – Métadonnées). Le PNA – Métadonnées constitue la position du Canada et des États-Unis en ce qui concerne l’ISO19115:2003 et remplit les besoins des deux pays. Il consiste en un sous-ensemble des items de métadonnées de l’ISO19115:2003 avec des conditions obligatoires supplémentaires, une revue des listes de valeurs codées, et aborde les besoins multilingues. La version 1.1 du document a été votée à l’automne 2007 dans chaque pays et les résultats sont positifs. Le document est présentement en fin de traitement pour devenir des normes ONGC et ANSI simultanément et est anticipé comme prochaine version de la norme “Content Standard for Digital Geospatial Metadata” du FGDC aux États-Unis.

Le 24 janvier 2008, le CG-ONGC, le CCC-ISO/TC211, le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada et GéoConnexions ont tenu un « Séminaire sur la normalisation canadienne et internationale en information géographique / géomatique » (http://www.geoconnections.org/fr/communities/developers/meetings). Jean Thie de l'Association canadienne des sciences géomatiques a agit en tant que modérateur. Le séminaire a fait rapport sur les normes canadiennes et internationales en information géographique, fourni une compréhension quant à leur application et bénéfice pour l’interopérabilité, suscité l’intérêt des intervenants dans leur adoption, identifié les besoins actuels et futurs, et contribué davantage au développement des normes pour une gestion durable de l'information géographique dans les ministères canadiens et pour l'Infrastructure Canadienne de Données Géospatiales (ICDG). Plus de 50 personnes ont participé au séminaire. À la fin de la journée, les intervenants et participants ont contribué en esquissant des éléments de grand intérêt dans un plan sur trois axes : (1) normes nationales and internationales, (2) Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, et (3) GéoConnexions.

Le progrès sur les normes en géomatique est remarquable à biens des égards nationalement et internationalement. Les normes en géomatique constituent une infrastructure pour l’interopérabilité de l’information géographique du niveau local à global. Les prochains défis sont de sensibiliser davantage sur ces normes, de développer des pratiques exemplaires, de développer plus de collaboration et de mieux aborder the contenu de l’information, i.e. le niveau thématique et sémantique. Ceci dresse la table pour un futur stimulant qui progresse dans la bonne direction vers l’interopérabilité fondée sur des normes!

Jean Thie Ecoinformatics International